Shinokoshin
Salutation, et sois le bienvenue sur ce tout jeune forum. Cette mini-fenêtre est la pour te proposer de t'enregistrer pour faire partie de notre fière communauté et pouvoir revenir en temps que membre encore et encore pour nous raconter les histoires de tes stupéfiantes aventures...

Si tu es déjà membre, tu sais que tu n'as pas besoin de lire ce message et que la seule chose stupéfiante est que tu revienne encore pour nous raconter tes ragots bouleversant de non-sens.
Mais connectes-toi donc, on t'attends quand même...

Shinokoshin

Bienvenu dans l'antre des démons, où seuls le chaos, la luxure et la mort sont maîtres de toute chose...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La race des Démons Dragons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldrid Ildenbarn

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2015
Localisation : Muspellheim

MessageSujet: La race des Démons Dragons.   Lun 25 Mai - 19:11

Parmi les nombreuses races qui existent, celle des dragons est une race qui se fait de plus en plus rare. Gouvernée par une seule et même famille –la famille Ildenbarn- depuis des millénaires de calme, cette famille de lézards géants commence petit à petit à se détruire de l’intérieur. Malgré leur prospérité croissante, un évènement chamboula tout et les fit sombrer petit à petit dans le chaos et la destruction. Un acte qui n’était pas prévu, mais qui chamboula tout espoir chez les anciens : l’union d’un dragon d’or et d’un dragon noir ; celle d’Eivind Ildenbarn et de Valborg Dualand. Suite à la mort du couple royal, de nombreuses émeutes ont éclatés dans tout le royaume, créant de plus en plus de cadavres à la portée des pillards, accélérant ainsi la disparition de cette race si fière…
Il y a de cela deux siècles humains, ce peuple venait de voir l’héritier des Ildenbarn monter sur le trône. Son nom leur promettait de beaux siècles à venir, certainement de nouveaux territoires ainsi que de beaux héritiers. Mais tous leurs beaux rêves s’effondrèrent en quelques secondes lorsqu’Eivind fit connaître celle qui partagerait le trône avec lui. Tous s’attendaient à ce qu’il choisisse la jeune dragonne blanche, Adelheid… Mais bien au contraire… Contre toute attente, le cœur du jeune blond tendait plutôt vers son opposée : Valborg, cadette des dragons noirs. Et pourtant, malgré quelques hurlements rauques de la part des anciens, personne ne fit quoi que ce soit, jusqu’à ce qu’une jeune démone, leur  dernière descendante, voit le jour. Mais ce n’est pas ceci qui posa problème… ce fut sa couleur. Car ils avaient déjà eu un enfant, un jeune mal d’or du nom d’Einar. Mais ce dernier enfant était son opposé, sa couleur était la même que celle de sa mère : la couleur des ténèbres. À partir de ce jour, de nombreux cris remontèrent jusqu’eux et la vie chez les démons dragons devint beaucoup plus compliquée. De nombreuses prairies prirent feu lors de cette période, et au fil du temps les dragons se réunirent pour décider de renverser les Ildenbarn. Au bout de presque cinquante ans humains, cela se fit. Dans la nuit, une troupe d’élite fut envoyée dans cet ancien manoir, craint et respecté de chaque race. Cela devait se passer vite et sans accro, mais cela était sans compter sur les sens aiguisés de Valborg. Ce qui n’aurait dû être qu’une exécution s’est transformé en massacre… Là où il n’y aurait dû y avoir qu’une dizaine de morts, on en a retrouvé une centaine… Des dragons de toutes sortes, des gardes qui n’avaient rien demandé, et avant tout : les Ildenbarn. Pourtant, un corps n’a pas été retrouvé : le corps qui a mis le feu aux poudres…
 
La taille des dragons diffère selon leur lieu d’habitation. Bien souvent, ils ne cessent de grandir même si pour la plupart, à partir d’un certain âge, leur croissance commence à ralentir. Quant à leur couleur, elle définit un minimum le caractère de chacun d’entre eux, sa manière d’être… Il y en a des bons, comme il y en a des mauvais et des neutres. Il existe plusieurs familles à chaque fois, mais chaque « race » de dragon disons, possède sa propre grande famille. La forme humaine de chaque dragon est très semblable à leur aspect primaire : leur chevelure prend la couleur des écailles, alors que les yeux ne changent pas, ou qu’en de rares occasions… Malgré cette deuxième peau très pratique pour se dissimuler, il existe un moyen facile de les repérer. Sous leur forme humanoïde, il arrive que chaque dragon dévoile l’une de ses caractéristiques : des écailles. Effectivement, un jour par mois, une partie de leur corps humain se recouvre d’écailles. Bien souvent ils préfèrent alors reprendre leur forme véritable une fois bien éloigné de la population, mais parfois ils n’en ont pas l’opportunité… Mais cette durée peut s’allonger si le dragon en question n’a pas repris sa forme draconienne depuis plus de trois mois. L’apparition des écailles sur le corps humain est un phénomène très douloureux. Il est quasiment impossible de faire taire la souffrance et plus le dragon attend pour reprendre sa forme première, plus la douleur sera longue et puissante, allant même jusqu’à lui faire perdre le contrôle de ses pouvoirs, provoquant une transformation plus désagréable encore ainsi que la possibilité de ravager ce qui l’entoure. Évidemment, ce n’est pas le seul moyen de faire perdre ses moyens à un dragon. Si jamais, pendant sa période de souffrance, il est soumis à un choc émotionnel, le même malheur peut survenir. Contrairement aux croyances populaires, les dragons ne sont pas tous des cracheurs de feu. Ce détail étant expliqué, passons donc à la description de chacune des races découvertes jusqu’à présent :
 

Gylden

Les dragons d’or sont les dragons les plus convoités pour leurs écailles qui se revendent, étonnamment, à prix d’or. Nobles par natures, ils ne cherchent pas à conquérir mais à protéger, à sauvegarder leur espèce. Ils sont ceux à qui l’on peut tout confier, secret comme trésor, ils ne sont ni avars ni voleurs. La plupart d’entre eux possèdent des écailles d’or ainsi qu’une paire d’yeux bleus. Particulièrement les Ildenbarn, la plus grande famille de dragons d’or, la famille royale. Habituellement, les dragons d’or ne se reproduisent qu’entre eux, même s’il est arrivé pour certains que le cœur prenne le dessus sur le devoir. Mais aucun problème n’était arrivé jusqu’à ce que leur dernier chef ne se tourne vers les noirs.

Les dragons d’or sont aussi connus pour être des dragons robustes. Possédant quatre pattes musclées, deux ailes solides ainsi qu’une longue queue écailleuse, ils font partis des plus impressionnants démons qui jonchent le monde. Ils volent fièrement dans le ciel, réfléchissant les rayons solaires sur leurs écailles luisantes et posant sur les terres un regard bienveillant. Ces démons excellent dans toutes les catégories : que ce soit sous leur forme humanoïde ou draconienne. Aussi bon sur terre que dans les airs, ils manient l’épée comme ils volent, c’est-à-dire naturellement. Bien souvent des chefs nés, ils savent prendre les bonnes décisions dans les moments les plus difficiles.
Ils font partie de la catégorie des cracheurs de feu. La plus grande faiblesse des dragons d’or se trouve être les écailles plus fines qui recouvrent leur cou. Bien que difficile d’accès, un coup d’épée –s’il est bien placé- peut leur être fatal. 

Les derniers véritables dragons d’or connus à ce jour font partie de la famille royale : Eivind, assassinés lors de la révolte des dragons, Einar, son fils actuellement en fuite ainsi qui Sinérah, assassinée par l’archange Rhadamanthys, chef de la division de la lance.

Gylden:
 
 

Hvite

Magnifiques et joyeux les dragons blancs sont les plus avisés de leur espèce. Ce sont eux qui font les plus grands sages, les plus grands prophètes. Toujours de bon conseils, ils ne jugent personne et se montrent à l’écoute de tous, peu importe la race –du moins, c’est qu’ils aiment laisser croire-. Cette race bienveillante habite les hautes cimes enneigées d’Overt, la plus haute montagne qui se situe à la limite du territoire draconien.

Aussi pures que la neige, leurs écaillent semblent plus douces qu’elles ne le sont véritablement. La crinière qui orne leur dos rendrait jalouse la lune de par sa couleur et sa légèreté. Leurs yeux azurs, semblable à des joyaux, n’ont presque aucune limite : ils voient tout, mémorisent tout, scrutent tout… Telle est leur aptitude. Ces reptiles gigantesques sont les seuls à posséder une forme de serpent. Aussi longs que sublimes, leur taille peut varier entre vingt à trente mètres de longueurs.
Contrairement à leurs roi, les Hvite ne crachent pas de feu. De leur gueule béante peut naître des bourrasques de vents brutales, si puissantes qu’elles peuvent déraciner les arbres.

La seule dragonne blanche connue à ce jour est Adelheid, l’amie d’enfance du défunt roi, même si personne ne sait ce qu’il est advenu d’elle.

Hvite:
 

Svart

Plus belliqueux que les autres, les dragons noirs sont aussi plus rares. Ils sont d’ailleurs les seuls à n’être composé que d’une unique famille –l’inceste étant encore plus toléré chez eux-, celle des Dualand. Aussi sombre que les ténèbres, intérieurement comme extérieurement, leurs yeux possèdent une teinte rouge sanguinaire bien particulière. Souvent froids, ces dragons sont de loin les plus détestés d’entre tous, particulièrement à cause de leur nature dite « chaotique ». Ces dragons sont bien rarement saints, mais ils sont ainsi. C’est dans leurs gênes…

Bien que plus fins et petits que leurs cousins dorés, ils n’en sont pas moins stupéfiants. Leur vol est beaucoup plus agile que leurs congénères, dû à des ailes plus petites, mais ils sont aussi moins endurant que leurs cousins. Ils crachent des flammes dévastatrices et n’hésitent d’ailleurs pas à menacer leurs adversaires –et même leurs proches !- avec. Ces dragons sont les rois de la guerre : rapides, agiles, puissants… Ils ont tout pour eux, si ce n’est leur physique inconvenant. Leurs écailles noires, facilement visibles en plein jour, inquiètent rapidement leurs proies, alors que dans la nuit personne ne les voit venir. Ils possèdent quatre griffes acérées à chacune de leurs pattes, ainsi que des crocs pointus. Leur ventre, plus clair que leur corps, est aussi recouvert d’écailles plus fines, faisant de cet endroit leur point faible. Sanguinaires par nature, ils n’en restent pas moins « courtois » -selon les normes Dualandiennes- face à leurs semblables.

Seuls deux d'entre eux sont connus, deux femelles : Valborg et Eldrid.
 
Svart:
 
             
Blålige

Les dragons bleus aux yeux verts sont des dragons féroces et sadiques, même s’ils restent bien plus sages que leurs cousins sombres. Ils aiment s’amuser de leur physique monstrueux pour effrayer les démons qui passent par leurs eaux et maintenant qu’ils ont migrés vers le Nouveau Monde, ils se sont habitués à faire de même avec les marins qui ont le malheur de passer non loin d’eux. Ces démons font partie des rares de leur espèce à pouvoir tout aussi bien respirer sous l’eau, qu’à l’air libre, tout ça grâce à leur système respiratoire hors du commun. Et pourtant, la plus grande majorité d’entre eux préfèrent vivre dans les grands bleus, bien souvent à cause de leur taille massive. Leurs mouvements sont plus aisés sous l’eau que dans le ciel.

Tout aussi gigantesques qu’effrayants, ces monstres marins possèdent de solides écailles bleues alors que leurs larges pattes semblent être des palmes. Une longue crête, tel un voile translucide, lui offre une allure encore plus maritime. En plus de cette longue crête, ainsi que les nageoires qui semblent habiller ses quatre pattes, ce reptile possède aussi deux immenses ailes qu’il colle à son corps lorsqu’il est sous l’eau, avant de les déployer violemment pour prendre son envol, créant bien souvent quelques raz-de-marée. Après plusieurs siècles de vie, ces dragons sont capables d’atteindre plus de cent cinquante mètres de longueurs, de véritables monstres des profondeurs.
Habitant habituellement sous l’eau, cracher du feu est plutôt complexe pour eux. Mais ils sont capables de générer quelque chose de peut-être plus gênant que le feu lui-même : ils crachent de l’eau brûlante sur leurs cibles, qui brûlent facilement la chaire dans hommes sans toucher aux navires sur lesquelles ils résident. Leur faiblesse réside dans leurs nageoires, mais aussi dans leur gueule immense, étant donné que cela leur prendre quasiment une minute entière pour produire l’eau bouillante qu’ils lancent.


Blålige:
 

Grønne


Les dragons verts font partie des rares à être des wyvernes, c’est-à-dire : deux pattes arrières musclées alors que leurs pattes avant sont de grandes ailes au bout desquelles ont poussés de puissantes griffes. Plutôt calmes, ces reptiles géants ne sont pourtant pas des plus patients. Ils tolèrent énormément, mais il y a des limites qu’il ne faut pas dépasser… Ils vivent bien souvent dans les forêts denses aux arbres gigantesques. Plutôt petits par rapport aux autres, ils mesurent en moyenne quinze mètres, ils sont des plus agiles dans leur milieu naturel.

Leur petite taille leur offre une rapidité terrestre que d’autres dragons n’ont pas, ce qui en fait de redoutables chasseurs. Leurs yeux gris adaptés à la vie en forêt réagissent rapidement à l’approche d’une proie. Leurs écailles vertes leurs offrent un camouflage parfait une fois qu’ils sont entourés d’arbres. De leur gueule ne sort qu’un cri rauque, après tout, lorsque l’on a une queue aussi épineuse et longue que la leur, savoir cracher du feu n’est pas bien utile.
Leur puissance, comme leur faiblesse, réside dans leur taille. Étant donné qu’ils vivent en forêt, ils avoisinent rarement les vingt mètres… au contraire, ils se cantonnent plutôt aux alentours des cinq mètres de hauteurs, ce qui est déjà énorme pour eux.

Grønne:
 

-Eldrid qui a du mal à trouver des portraits des siens-


Dernière édition par Eldrid Ildenbarn le Ven 15 Juil - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eldrid Ildenbarn

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2015
Localisation : Muspellheim

MessageSujet: Re: La race des Démons Dragons.   Jeu 14 Juil - 16:21

Rød

Les Rød sont d’immenses dragons rouges aux yeux orangés. Certainement pas aussi grands que leurs cousins des océans, ils sont pourtant facilement plus massifs que les Gyldens. Leurs pattes sont aussi puissantes que leur mâchoire aux crocs acérés. Ils possèdent des ailes courtes, solides, et très endurantes. Solitaires, ils ne se mêlent que rarement aux affaires des autres familles. Ils ont une haine immense envers tout ce qui n’est pas de Dystanor, particulièrement envers les habitants de Nélémiah. Cette rancune est aussi vieille que leur désire de solitude : c’est-à-dire depuis la décente chez eux d’une partie de l’armée angélique, il y a de cela quasiment cinq millénaires. Avant cela, ils étaient la garde rapprochée de la royauté. Mais lorsque l’armée de la lance est arrivée sans crier garde et a assassiné leur reine, les Rød se sont sentis déshonoré. Et pour se punir de ne pas avoir été capable de protéger celle qui les dirigeaient, ils se sont exilés près des volcans.

Ces cracheurs de feux à la peau extrêmement dure sont immense, autant sous leur forme draconienne qu’humaine. Mais leurs plus grandes faiblesses restent leur lenteur. Car même si les plus jeunes sont déjà excessivement endurants, aucun d’entre eux n’est capable de rivaliser avec la rapidité et l’agilité des autres races.

Rød:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
La race des Démons Dragons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Produits dérivés Dragons 2
» [Race] Demi-dragons (draconiens)
» Dragons saison 4 : Par delà les rives [Avec spoilers] (2016) DreamWorks
» How train your dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinokoshin :: Univers :: Contexte :: Dystanor, le monde des démons-
Sauter vers: