Shinokoshin
Salutation, et sois le bienvenue sur ce tout jeune forum. Cette mini-fenêtre est la pour te proposer de t'enregistrer pour faire partie de notre fière communauté et pouvoir revenir en temps que membre encore et encore pour nous raconter les histoires de tes stupéfiantes aventures...

Si tu es déjà membre, tu sais que tu n'as pas besoin de lire ce message et que la seule chose stupéfiante est que tu revienne encore pour nous raconter tes ragots bouleversant de non-sens.
Mais connectes-toi donc, on t'attends quand même...

Shinokoshin

Bienvenu dans l'antre des démons, où seuls le chaos, la luxure et la mort sont maîtres de toute chose...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leçon de Géographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mangetsu
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 132
Localisation : Tout en haut de sa tour de mage, en train de préparer un sortilège d'oubli global

MessageSujet: Leçon de Géographie   Sam 8 Aoû - 17:48

Ici seront référencés toutes les données concernant le territoire de Shin. Les terres qu'habitant principalement les peuples humains. Plus tard viendra une carte du monde, surement. Pour l'instant il faudra se contenter des descriptions des différents lieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinokoshin.forumactif.org
Mangetsu
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 132
Localisation : Tout en haut de sa tour de mage, en train de préparer un sortilège d'oubli global

MessageSujet: Re: Leçon de Géographie   Sam 8 Aoû - 17:50

Le Bjol, fleuve immense, traverse près d'un tier du continent. Il descend du Bjolvarsk, chaîne de montagne massive, abritant de multiples glaciers. La couche de neige éternelle qui les recouvre s'étend sur la superficie du pays du même nom. Bjolvarsk est habité par quelques clans de nomades, se déplaçant au gré du temps capricieux des hautes montagnes, et par d'autres êtres, plus où moins belliqueux, plus ou moins humains. Les quelques bêtes sauvages qui y survivent ont pour la plupart un épais pelage blanc, qui les tiens éloignés du froid et du regards de leur proie/prédateur. 
Bien que sujet à quelques fouilles pour trouver d'anciens artefacts, Ce pays n'a aucun poids économique, politique, ou militaire, et de toute façon, personne n'en veut.
Le fleuve qui en découle par contre, est lui bien plus important pour tout les pays qu'il traverse et même plus. Gigantesque route fluviale, il porte chaque jour, et nuit, une grande quantité de marchandise entre ses deux rives, par les très nombreux bateaux qui le sillonnent, allant d'une ville à l'autre.

L'une des plus importante, Vastemanche, se trouve sur la rive gauche du fleuve. Sa grande puissance commerciale est due à sa position, qui est aussi l'origine de sa création. Elle se situe au croisement du Bjol et de l'une de plus grande route commercial terrestre, faisant de cette ville un puissant port de fret. Ceux qui ont le contrôle de cette ville, ont la main-mise sur l'un des plus grands flux de denrées du continent. De plus, le port immense génère à lui seul, une somme d'argents considérable grâce à la taxe d’amarrage. Car même si celle-ci n'est pas exorbitante, le nombre de bateaux passant au port par jour est si grand qu'il suffit à lui seul à couvrir les frais d'entretient du port et de la moitié de la ville.

C'est d'ailleurs, la taille du Bjol qui fait son succès. En effet, s'il n'est pas très profond (bien assez quand même), ses berges friables sont très éloignées l'une de l'autre, permettant même aux grands navires océaniques de le remonter, emportant leurs marchandises loin à l'intérieur des terres. Cela peux mettre plusieurs jours, voir semaines, en fonction du courant et de la distante à remonter  sur le fleuve.

Mais marchandise rime avec convoitise...
Ce qui brille attire toujours. Et comme le feu relâche la fumée, les navires marchants attirent les pirates : Vilebay, la baie des pirate, situé à une embouchure du delta du Bjol. Elle abrite un port accueillant des forbans de tous poils. Cette cité crasseuse est une des capitale maritime de la contrebande. Depuis cet endroit, les pires bandits peuvent aussi bien accéder à la mer que remonter le fleuve, pour y piller les civils navigant innocemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinokoshin.forumactif.org
Mangetsu
Admin
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 132
Localisation : Tout en haut de sa tour de mage, en train de préparer un sortilège d'oubli global

MessageSujet: Re: Leçon de Géographie   Ven 13 Nov - 22:50

Les plaines de Hurlevent

Au Sud-Est de l’immense nation d’Haerli, s’étalent les vastes plaines de Hurlevent, la terre des bourrasques. Grandes, plates, herbeuses, dangereuses : ce sont les mots qui ressortent le plus souvent pour les définir.

Elles doivent leur nom aux tempêtes soudaines et zéphyr stridents hantent les steppes et prairies qui les composent.  Certains de ces phénomènes météorologiques restent inexpliqués et attirent chaque année les scientifiques et élémentaristes suffisamment courageux pour les étudier malgré les conditions instables.

A cela s’ajoute la faune de cette région, dont la taille est accordée à leur milieu de vie. Aussi, trouve-t-on un certain nombre de mastodontes arpentant ces terres monotones. Parmi les plus petits d’entre-eux, on trouve des loup-géants, pouvant atteindre les 3 mètres au garrot. Leur taille ne permettant pas la vie en meute, ils sont le plus souvent solitaires car se partager une proie, même de bonne taille, peut se révéler compliqué vu la quantité nécessaire de viande à chaque individu.

Cependant, certains habitants des plaines sont parvenus à les apprivoiser. Ces derniers disposent alors d’un compagnon rapide et puissant, pouvant servir aussi de monture.
Ces habitants, ce sont les barbares des plaines. Ce peuple vit au sol, dans des huttes, très basses pour résister au vent, dont ils ne se servent que pour dormir à l’abri des bourrasques. Leur culture est dure et violente. Lorsqu’un membre d’une tribu décide un jour de la quitter, il part dans une direction et cours souvent jusqu’à apercevoir un signe de civilisation. Pour résister aux vents violents tous arborent sur leurs vêtements, des pointes, lames et crochets, dont ils se servent pour se maintenir au sol après s’y être jeté à plat ventre.

Un autre peuple nomade parcourt aussi les hautes plaines à dos de créature géante. Mais ils diffèrent des premiers par le fait que leurs habitations ne sont presque jamais démontées. Tout simplement car elles sont montées sur les dos de créatures titanesques, bien plus grandes que les précédents loups des plaines, portant un village entier sur leur dos. Ces personnes, bien plus sociables, se déplacement au gré des envies de leur énorme monture, et commercent lorsqu’elle passe à proximité du village ou d’une ville, troquant tout un tas d’objets inédits contre des produits de première nécessité ou des objets de décorations. La vitesse de déplacement de leur hôte extrêmement réduite leur permet d’en descendre et passer une journée à terre avant de remonter, avant que la bête géante ne s’éloigne trop.

Enfin, un certain nombre d’Elementalistes et de Scientifiques se rendent en ces lieux pour les étudier, et tenter de percer le mystère de ces vents soudain et si violent, apparemment dépourvus de logique.
Revenir en haut Aller en bas
http://shinokoshin.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leçon de Géographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon de Géographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Géographie 01. Les grandes régions du monde !
» IV. Géographie
» GÉOGRAPHIE II ▲ Les Fiefs des Sept Couronnes
» Fiche sur les royaumes de Beleriand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinokoshin :: Univers :: Contexte :: Shin, le monde des humains-
Sauter vers: