Shinokoshin
Salutation, et sois le bienvenue sur ce tout jeune forum. Cette mini-fenêtre est la pour te proposer de t'enregistrer pour faire partie de notre fière communauté et pouvoir revenir en temps que membre encore et encore pour nous raconter les histoires de tes stupéfiantes aventures...

Si tu es déjà membre, tu sais que tu n'as pas besoin de lire ce message et que la seule chose stupéfiante est que tu revienne encore pour nous raconter tes ragots bouleversant de non-sens.
Mais connectes-toi donc, on t'attends quand même...

Shinokoshin

Bienvenu dans l'antre des démons, où seuls le chaos, la luxure et la mort sont maîtres de toute chose...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les personnages de la Corbeauthèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kayvaan Shrike

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2015
Localisation : Dans les ombres les plus obscures.

MessageSujet: Les personnages de la Corbeauthèque   Mar 19 Avr - 17:22

     Je suis dans ma tente, dehors le vent souffle. Impossible de rester dehors alors je reprends mon travail là où je l'ai laissé et continue à coudre le cadeau d’anniversaire de mon grand frère : une cape en peau de loup géant avec un col et une capuche en fourrure de lynx des glaces. J’ai tué les deux animaux moi-même mais je n’ai rien dit pour garder la surprise. J'ai monté les griffes du lynx sur mes gants de cuir et taillé les crocs du loup en piolets qui se rangent dans des étuis logés à l’intérieur de la cape. Les dents pointues du lynx sont venues se loger sur les avant bras en cuir doublé de fourrures, les crocs principaux prolongeant mes coudières. Les griffes du loup quant à elles sont venues se fixer sur mes bottes, orientées vers l’arrière. Avec ça je devrais pouvoir m’arrimer au sol que ce soit sur le ventre ou sur le dos. Delylah sera bien jalouse quand elle les verra, elle qui est souvent prise de cour par des vents changeants et se retrouve les quatre fers en l'air.

Un dernier point à placer et la cape sera terminée; tant mieux Stybjorn fêtera son anniversaire au retour de notre père. Ce dernier est parti depuis trois jours avec nos plus grands guerriers. Le Grand Chasseur revêtu de toute Sa Gloire est venu les chercher pour les mener dans une Chasse de légende. Tout le Clan hâte de les voir revenir pour écouter les récits de l'honneur qui leur a été accordé.

Dehors le vent se calme et du monde commence à sortir de l’abri de leurs tentes. Les imitant je fûs éblouie par le soleil couchant. Une fois ma vision retrouvée je chercha mon frère et le vis, debout au milieu du camp il est l'homme le plus grand que j’ai jamais vu après notre père. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix-sept il est l'une des rares personnes à me faire sentir petite avec mon mètre quatre-vingt-trois. Il me regardait avancer vers lui de ses yeux rouges sang contrastant avec sa peau blanche comme la neige, ses cheveux d'argent se teintant de flammes d'or dans la lumière du crépuscule. Rien de bien inhabituel parmi les nôtres: ces cheveux ces yeux et cette teinte de peau sont la marque de notre clan. On raconte que peut notre clan a été fondé par un loup géant qui, séduit par la bravoure et la férocité d'une guerrière, pris forme humaine pour l'épouser. Arrivant devant mon frère j'ouvris la bouche pour lui parler lors ce que des hurlement retentirent.

Me retournant vivement je fit face à l'horreur. Une horde de guerrier à la peau mate et aux cheveux noirs massacrais tout le monde au moment où les mien sortais de leurs tentes. Mon frère se mit à crier aux armes et à hurler un ordre de rassemblement tandis que, attrapant ma hache à double tranchant je chargea. Ma petite sœur était dans cette partie du campement. Me jetant à corps perdu dans la bataille tandis que Stybjorn organisait nos guerriers restant. Je finis par la voir au moment où une lance transperçait son bouclier pour finir sa course dans son abdomen. La voyant chuter, abattant une dernière fois son épée pour trancher la cuisse de celui qui l'avait tué, je la vis mourir. Et là, la neige se mit à tomber.


  -Delylah!


Un cri emplis de la douleur d'une grande sœur. Les yeux de mes ennemis se focalisaient sur moi. Je n'en avais cure. Un hurlement de rage et de douleur s’éleva dans mon dos, la voix de mon frère. Laissant ma colère s'embraser je chargea dans la masse, tachant un bras à gauche, une jambe à droite, la tête d'un inconscient qui se mit en travers de mon chemin, enfonçant ma hache dans le sternum d'un autre, la dégageant d'un coup de pied, j’arrivais enfin près du corps de ma sœur. Faisant tournoyer mon arme j’entrepris de massacrer tout ses abominables fils de chienne jusqu'au dernier.

Le reste de mes souvenirs de cette nuit se perd dans le chaos des bruits de l'acier contre l'acier et pénétrant la chair, de l'odeur du sang faisant fondre la neige, et de la brûlure dans mes bras s’élevant et s'abaissant, frappant encore et encore.

Ce n'est qu'à l'aube que je réalisais que ma hache s'était arrêtée et ce depuis un temps indéterminé. Regardant autour de moi je ne reconnu pas le petit campement qu'il était quelques heures plus tôt. Devant moi s’étendait une désolation de tentes écrasées et de corps brisés, Ho par les dieux tellement de corps brisés! J’avançais, partant à la recherche de survivants en sentant se craqueler le sang qui recouvrait la moindre parcelle de mon corps. Le mien ou celui de mes ennemis? Sûrement les deux, je verrais ça plus tard.

Je trouva mon frère à genoux au centre d'un cercle de cadavres, le corps transpercé de de trois épées et couvert de plaies. Il s'appuyait sur la lame que lui avait confié notre père à son départ, le trésor de notre famille. Il avait protégé de sa vie notre mère même après qu'elle se fut vidée de son sang dans la neige. Je continua de marcher hébétée par la perte de toutes ses personnes que j'avais toujours connue. Au final de notre clan il ne restait guère plus qu'une douzaine de personnes sans compter ceux partis pour la Grande Chasse.

Plus tard, regardant les bûchés brûler, la fumée et les cendres danser avec le vent, je fis le serment de venger chacun des miens morts cette nuit la et d’abreuver la terre du sang du clan derrière cette attaque massive.



Deux ans plus tard, une autre aube se lève sur un autre massacre. Je contemple à nouveau un campement détruit, le sol couvert de cadavre et la neige teintée de rouge. Mais cette fois je suis en paix, vengée. J’ai enfin traqué les derniers de ces chiens. Tournant le dos au carnage je rengaine mon épée, l'épée que j’ai prise dans les mains mortes de mon frère. J'enfile la cape que je voulais lui offrir et je marche. Seule.



Physique:


Venant des plaines du Hurlevent et âgée de 22 ans Mellonny du clan Kaebërnar mesure 1m83 pour 75killos de muscles et de beauté barbare. Son bras gauche est couvert de cicatrices et ses vêtements en cache quelques unes. Comme tous ceux de son clan elle a des yeux rouges sang contrastant avec une peau très blanche et des cheveux blancs argentés, les siens sont long et souvent attachés ou tressés. Ses vêtements sont simples et robustes en cuir et en fourrures souvent accompagnés de pièces d'armures ou d’accessoires couverts de crocs ou de griffes qui lui servent aussi bien de trophées que pour s'arrimer au sol lors ce que le vent se lève sur sa contrée natale. Elle porte souvent une cape en peau de loup géant avec un col et une capuche en fourrure de lynx des glaces.
Mellonny:
 


Mental:


Mellonny est quelqu’un de simple qui aime jouir des petit plaisirs de la vie. Cependant elle est loyale a ses amis et ira traverser l'enfer pour eux. Elle voyage aux grès de ses envies et aime explorer de nouveaux paysages et relever de nouveaux défis.

Équipement:

Elle a toujours avec elle une épée à deux mains à la lame gravée et au pommeau orné d'une tête de loup qui se transmet depuis des siècles dans sa famille. On dit qu'elle fût brisé par le Corbeau puis reforgé dans le sang de ce dernier. Plus personne ne sait qui est ce Corbeau ni ce qui est advenu de lui mais il est dit qu'une fois reforgée cette arme donnait la force à son porteur de se battre au milieu d'un chant de bataille jours et nuits sans fatigue jusqu'à ce que tous ses ennemis soient mort ou aient pris la fuite terrorisés face à un tel guerrier. Aujourd’hui cette arme n'est plus qu'une épée d'un métal exceptionnel aux reflet irisés mais elle à perdu ses pouvoirs, cependant d'après une légende, si la lame bois de nouveau le sang du Corbeau elle retrouvera ses pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les personnages de la Corbeauthèque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manga | Personnages pris
» Les personnages joueurs
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» Personnages - les cendres de Middenheim
» portrait de personnages illustres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinokoshin :: Univers :: Personnages-
Sauter vers: